Présentation de l'Association des Conservateurs des Musées de Franche-Comté   |  Guide de visite  |  Librairie  |  Contactez-nous  |  Lettre d'information |  Ok
 
 
Expositions & Evènements Invitation aux voyages A la découverte des collections Nos musées
 
   
 
Accueil > Expositions & Evènements > Gérard Schlosser > Un dialogue autour du corps : entre surprésence et absence  
 
Un dialogue autour du corps : entre surprésence et absence

Gérard Schlosser, Il joue bien du violon, 1980
Lieu d’Art et Action contemporaine, Dunkerque
© ADAGP, Paris, 2013


Gérard Schlosser
du 28 septembre au 26 janvier 2014
Musée des beaux-arts de Dole


Savamment mis en scène par un cadrage frontal, l’individu a désormais une présence particulière dans ses toiles, tantôt saisi en très gros plan, tantôt suggéré dans des œuvres valant davantage pour le vide apparent d’un paysage marin ou champêtre déserté par l’homme. Ces deux ensembles jouant sur une dialectique surprésence/absence rythment la trame de l’exposition.
Loin de vouloir les opposer, ils incarnent une symbiose, évocatrice de « paysages anthropomorphes ». C’est pourquoi, ne pas dépasser la facture virtuose à l’œuvre dans ce travail subtil aboutit à ignorer le vécu plus profond exprimé par l’artiste et l’ineffable beauté du quotidien ainsi déployé.

Le propos de cette rétrospective vise à démontrer que l’art de Schlosser exprime beaucoup plus qu’il ne montre en apparence, et qu’il engage l’homme à se réapproprier un espace de liberté lui permettant d’exister pleinement dans le quotidien.

   
 
  Rétrospective Gérard Schlosser 1957-2013
 
  Un itinéraire singulier : de la sculpture à la peinture
 
  Un dialogue autour du corps : entre surprésence et absence
 
  Informations pratiques



             
 
   
Archives | Les petits plus ! | Plan du site | Association des conservateurs | Nos partenaires             Mentions légales | Crédits