Présentation de l'Association des Conservateurs des Musées de Franche-Comté   |  Guide de visite  |  Librairie  |  Contactez-nous  |  Lettre d'information |  Ok
 
 
Expositions & Evènements Invitation aux voyages A la découverte des collections Nos musées
 
 
Taillanderie  Notre exposition permanente  Info. pratiques  Librairie
 
 
Accueil > Nos musées > Musée de la Taillanderie > Notre exposition permanente  
 
     


 
 
Les faux
Les frères Philibert se spécialisèrent dans la fabrication de la faux : parmi la collection de faux conservée à la Taillanderie, 120 modèles y sont présentés.

La fabrication des faux se faisait en plusieurs étapes : l'acier était livré en barre découpée en lingots. Jusqu'en 1940, il est importé de Suisse, d'Autriche ou de Suède. Après 1940, l'acier français est préféré car de meilleure qualité.
L'acier est tout d'abord chauffé, puis étiré, ce qui nécessite de le passer trois fois sous le martinet pour obtenir la longueur du couteau. Le platinage consiste ensuite à donner la forme à l'extrêmité et au talon de la faux (nombreux allers-retours de la forge au martinet).
Après être passée par les étapes de relevage, planage et cisaillage, l'acier est trempé pour modifier sa structure chimique et lui donner une certaine qualité. La faux est ensuite plongée dans du sable chaud.
Enfin, le finissage consiste à marteler la faux pour lui donner sa forme définitive. Elle est alors aiguisée, jaunie, peinte et mise en caisse pour l'expédition.
 
 
   
Archives | Les petits plus ! | Plan du site | Association des conservateurs | Nos partenaires             Mentions légales | Crédits