Présentation de l'Association des Conservateurs des Musées de Franche-Comté   |  Guide de visite  |  Librairie  |  Contactez-nous  |  Lettre d'information |  Ok
 
 
Expositions & Evènements Invitation aux voyages A la découverte des collections Nos musées
 
 
Donation Maurice Jardot  Collections  Info. pratiques  Librairie
 
 
Accueil > Nos musées > Musée d'Art moderne de Belfort - Donation Jardot > Donation Maurice Jardot  
 
 
 
Musée d'Art moderne - Donation Maurice Jardot
Inaugurée en 1999, la Donation Maurice Jardot réunit un ensemble prestigieux de 150 peintures, sculptures et dessins du XXe s., offert à la Ville de Belfort par le collaborateur de Daniel-Henry Kahnweiler (Picasso, Braque, Léger, Gris, Laurens, Masson…).

En 1997, après avoir présidé aux destinées de la Galerie Kahnweiler/Leiris pendant près de 40 ans (de 1956 à 1996), Maurice Jardot fait don d’une partie de sa collection particulière à la Ville de Belfort, sa terre natale.

C’est ainsi que, deux ans plus tard, ouvre, à Belfort, à l’entrée d’un parc paysager protégé au titre des Monuments Historiques, « Le Cabinet d’un amateur en hommage à Daniel-Henry Kahnweiler ». Ce bel édifice construit à la fin du XIX° siècle, ancienne propriété familiale du poète Léon Deubel, abrite désormais la donation de Maurice Jardot (une centaine d’œuvres) marquée par le cubisme et le surréalisme (Picasso, Léger, Braque, Gris, Laurens, Masson, etc.). Pour l’occasion, il a été transformé et aménagé par les architectes Rebutato et Perriand dans un esprit influencé par Le Corbusier.

Depuis 2013, le Musée d’Art moderne-Donation Maurice Jardot est labellisé Tourisme et Handicap pour les quatre types de handicap (moteur, mental, auditif et visuel).



Désaltérer le motif
du 24 juin au 3 octobre 2016

Maurice Jardot possédait dans sa collection Le Verre d’eau, suite de dix lithographies de l’artiste et de notes poétiques de l’écrivain français Francis Ponge.
Ce second volet de la rétrospective de Kermadec, présenté au Musée d’art moderne - donation Maurice Jardot fera vivre la sensibilité littéraire d’Eugène de Kermadec.
Elle présente un ensemble inédit d’aquarelles ayant servi à la composition de l’ouvrage, édité par la galerie Louise Leiris en 1949 sous l’oeil vigilant de Daniel-Henry Kahnweiler.
Les dessins à l’aquarelle ou à la mine de plomb présentés ouvrent une perspective où la parenté étroite entre l’écriture et le dessin constitue une des contributions les plus singulières de l’artiste à l’art moderne. Ces études semblent être faites à main levé alors que l’artiste est nourri d’une attention portée au motif et à la composition.

 





Eugène Nestor de Kermadec
Palm Beach cartographié, 1965,
coll. Musée(s) de Belfort – Donation Maurice Jardot
 
Première page Page précédente 1 2 3 4 Page suivante Dernière page
 
   
Archives | Les petits plus ! | Plan du site | Association des conservateurs | Nos partenaires             Mentions légales | Crédits