Présentation de l'Association des Conservateurs des Musées de Franche-Comté   |  Guide de visite  |  Librairie  |  Contactez-nous  |  Lettre d'information |  Ok
 
 
Expositions & Evènements Invitation aux voyages A la découverte des collections Nos musées
 
   
 
Accueil > Expositions & Evènements > Audace monumentale  
 


Frank Morzuch, Chambre à tracer
Bois (contre-plaqué), galets de quartz, moteur, câble, et ampoule électrique.
Collection de l’artiste
© Y. Petit


David Mach, There wasn’t much room in the pool for individual expression, 1988
Bouteilles de jus de fruit carrées, eau, colorant universel, gabarit
© Droits réservés.
Crédits photographiques : Blaise Adilon


Lilian Bourgeat, Bottes de sept lieues, 2007,
Résine polyester.
Collection particulière.
© FRAC Franche-Comte

L’exposition est réalisée en partenariat et en concertation avec des structures dynamiques en matière d’art contemporain ou à l’écoute de la création actuelle : Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté – Centre Chorégraphique National de Franche-Comté –Espace multimédia et de culture numérique Gantner.

Audace monumentale
du 10 juin au 25 septembre 2011

L’Audace monumentale est une invitation à parcourir la ville. Elle éclaire l’aspect social et participatif tout en aidant les visiteurs à saisir les différences entre sculpture, monuments et environnements. Chaque lieu a sa coloration, son ambiance ou une thématique.

L’exposition l’Audace monumentale entend répondre à la question qu’est-ce que sculpter aujourd’hui ?

La monumentalité n’est, selon les historiens de la sculpture, ni une question de taille, ni l’adaptation d’une maquette à une grande dimension, le monumental l’est dès son origine, sa conception. Il instaure un dialogue avec un site. La notion de sculpture monumentale a considérablement évolué depuis les années 1960. Alors que tout se réduit, s’allège, ne serait-ce que dans le domaine des nanotechnologies, il est impossible d’ignorer sa persistance et la volonté des artistes contemporains d’embrasser des champs d’investigation et d’expériences de plus en plus larges. Davantage qu’une technique, celle-ci est devenue un mode de penser l’art, de le pratiquer et de s’y déplacer à la recherche d’informations.

Le parcours du combattant
Le parcours du combattant, qui fait référence au parcours du même nom resté célèbre pour les conscrits, est toujours un des moments importants de la formation des militaires de carrière. Par extension, cette expression évoque le thème de la lutte (parcours formel), du combat ordinaire. Cette sélection d’oeuvres montre différentes formes de la militarisation des imaginaires en insistant sur des composantes formelles qui depuis l’Arte povera ou Fluxus, ou encore le mouvement Supports Surfaces ont frappé les artistes. La guerilla, petite guerre civile contre le formalisme ou avec les armes de celui- ci ont marqué la sculpture telle qu’elle apparaît aujourd’hui dans ses matériaux, dans les discours qu’elle suppose, ou les débats qu’elle soulève.

Artistes présentés
Aurélien Imbert (production), Thierry Géhin (production), Yann Toma (lumière), Livia de Poli (production), Lilian Bourgeat (prêt) et Frank Morzuch (prêt), Véronique Hubert (restitution d’une résidence en 2010 au Centre Chorégraphique National - Franche-Comté de Belfort, vidéo, photographies et installations), Jacques Gschwind (prêt).

Hic sunt Leones - Terra incognita
Invité par les musées de Belfort dans le cadre de « L’audace monumentale », le Frac Franche-Comté présente l’exposition « Hic sunt Leones, Terra incognita ». Celle-ci réunit une vingtaine d’œuvres de la collection du Frac qui témoignent de la diversité des approches de la sculpture d’aujourd’hui et propose au spectateur la traversée d’un des territoires de l’art contemporain.

À quel degré d’humour se situe aujourd’hui la sculpture ? Chacune des pièces présentées sont issues des collections du FRAC Franche Comté, elles proposent non seulement une voie de la sculpture récente ou actuelle mais également d’illustrer (même si elles représentent davantage que cela) les mots employés par la sculpture pour se dire, pour se montrer, les mots aussi de ses commentateurs. Toutes ont été choisies outre leurs qualités formelles ou poétiques, pour illustrer la diversité de la sculpture actuelle jouant le plus souvent son vocabulaire (ronde bosse, haut relief bas relief, installations, environnement, mise en abîme...). Leur audace c’est le quotient de risque qu’elles assument par rapport à la sculpture plus traditionnelle ; leur monumentalité réside dans leur capacité à transformer l’espace qu’elles occupent, qu’elles colonisent par un détail transposant celui-ci en territoire, tantôt en terrain de jeux ou terrains de chasse.

Artistes présentés
Hubert Duprat, Richard Fauguet, Lutz & Guggisberg, Étienne Bossut, Philippe Gronon, Hans Hemmert, David Mach, Matthew Mac Caslin, Anita Molinero, Gianni Motti, Karina Bisch, Paul Pouvreau, Peter Regli, Hugues Reip, Sigurdur Arni Sigurdsson, Beverly Semmes, Peter Rösel, Jean-Luc Vilmouth

Lieux
Musée des Beaux-arts- Tour 41 (rue Georges Pompidou), remparts entre la Tour 41 et la Tour 27, Tour 27, Tour 46 (rue de l’Ancien Théâtre), place Corbis, Citadelle (magasin à poudre, chapelle, cour d’honneur, grand souterrain) de Belfort et la Préfecture du Territoire de Belfort.

 
Télécharger le dossier complet (PDF, 2,9Mo)
   
 
  Audace monumentale
 
  Informations pratiques

             
 
   
Archives | Les petits plus ! | Plan du site | Association des conservateurs | Nos partenaires             Mentions légales | Crédits